Préparation à l’externat en situation de pandémie Covid

La dernière fois on s’est laisser quand je venais de recevoir mon offre d’emploi. J’avais choisi les milieux que j’aimerais pour mon externat. Tout ça c’était en octobre 2019. A l’époque je choisis que j’aimerais faire mon externat soit aux urgences (ils nous avaient informer que mon hôpital choisit acceptait des externes en DEC aux urgences) soit sur une unité de pédiatrie. Tout est correct jusqu’en mars 2020 et la pandémie du Covid.      

externat ou pas?      

Mars 2020, un premier courriel arrive et mentionne qu’avec la pandémie, il y’a de fortes chances qu’on annule l’externat. Même si on y va, on n’aura pas nos milieux choisis au préalable. Ces derniers ne prendront pas d’externe a cause de la pandémie, donc adieu mon rêve d’externat aux urgences. Je me dis quand même qu’il faut positiver. De toutes façons peu importe le milieu où je me retrouve, ce sera toujours un plus dans ma formation.

Externat = stage

A l’école aussi ça va très vite. On nous informe dans la mêlée qu’on n’aura pas de stages cet été. Les milieux ne peuvent pas nous accueillir non plus. Du coup ceux qui sont déjà à l’emploi (préposées aux bénéficiaires, infirmières auxiliaires) ou alors qui ont un emploi prévu pour l’été (comme mon externat) pourront utiliser cet emploi pour remplacer le stage d’été. Du coup mon externat devient à double intérêt. Je le fais pour gagner en expérience mais il va aussi me servir de stage.

Zone froide et formations a distance

Mai 2020, après de nombreux emails de mon CIUSSS, je suis informée que je ferais mon externat en médecine-chirurgie. Je suis plutôt contente à cette annonce car j’ai fait mon 3e stage en médecine chirurgie et j’ai adorer.

Je suis informée que mon unité est zone froide c’est à dire qu’on n’a pas de patients Covid. A la fin du mois de mai je participe à une formation sur zoom et c’est ce qui remplace la journée d’orientation qui en temps normal ce serait dérouler à l’hôpital. On y discute beaucoup des activités que les externes sont permises de faire.

En parallèle je dois compléter une dizaine de formations en ligne sur la prévention des infections, comment désinfecter le matériel, s’habiller et se déshabiller pour les chambres d’isolation, l’utilisation d’un glucomètre et j’en passe. A la fin de toutes ces heures de formations à distance, je suis fin prête au début juin pour commencer mon externat qui durera 10 semaines.

La semaine prochaine je parle de ma première semaine comme externe. En attendant si ne n’est pas encore fait découvrez l’article précèdent au sujet des étapes d’embauche pour l’externat.

Laissez-nous un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Aucun commentaire.

Entrer votre adresse e-mail pour recevoir les notifications de nouveaux articles.

Previous
Le rôle des infirmières face au diabète
Préparation à l’externat en situation de pandémie Covid