les dangers du tylenol

L’acétaminophène, plus communément appelé Tylenol, est l’un des analgésiques en vente libre les plus populaires. La plupart des gens n’hésitent pas à le prendre pour des maux ou des douleurs occasionnelles. Pourtant, l’acétaminophène peut être l’un des médicaments les plus dangereux de la pharmacie. Dans cet article, je vais discuter des nombreuses raisons pour lesquelles nous devons éviter l’acétaminophène. Je vais aussi partager plusieurs alternatives plus sûres pour soulager la douleur.

L’intoxication au Tylenol tue

Les chiffres parlent d’eux même. Aux USA, l’analyse des bases de données montre que les surdoses associées à l’acétaminophène représentent environ 50 000 visites aux urgences et 25 000 hospitalisations par an. Selon le NIH (National Institutes of Health) l’acétaminophène est la principale cause d’insuffisance hépatique aiguë aux USA. Environ 450 décès surviennent chaque année à la suite de surdoses associées à l’acétaminophène aux USA; 100 d’entre elles ne sont pas intentionnelles. Les intoxications à l’acétaminophène tant aigües que chroniques sont fréquentes. Elles constituent la cause la plus fréquente de transplantation du foie aux États-Unis et en Europe.

Tylenol: Première cause d’intoxication au Québec

L’acétaminophène est la principale cause d’intoxication médicamenteuse au Québec.

« Ce médicament est accessible, très populaire, et sa toxicité est sous-estimée», explique le Dr René Blais, toxicologue et directeur médical du Centre antipoison du Québec.

« Au Québec, L’acétaminophène (paracétamol, APAP) est, depuis plus de 20 ans, la première cause d’intoxication. En effet, en 1988, le Centre antipoison du Québec (CAPQ), dans son rapport annuel, rapportait 1999 intoxications par ce produit, ce qui en faisait le médicament le plus souvent impliqué lors d’intoxications. Depuis, année après année, l’APAP conserve sa place peu enviable de chef de file des causes d’intoxication. L’intoxication par l’APAP représente, en effet, jusqu’à 24 % (en 1997) des intoxications médicamenteuses. » (1)

Le grand danger du Tylenol

Le Tylenol appartient à un groupe de médicaments appelés analgésiques (les antidouleurs) et antipyrétiques (les réducteurs de la fièvre). Donc, il agit rapidement afin de soulager la douleur. Elles sont provoquées par divers troubles comme les maux de tête et l’arthrose. Le tylenol va aussi réduire la fièvre provoquée par les infections. L’utilisation omniprésente de l’acétaminophène, en soi et en tant que composant de médicaments en vente libre et prescrits, est un problème de santé publique majeur. L’acétaminophène est généralement considéré comme sûr lorsqu’il est pris selon les recommandations. Mais la marge entre une dose sûre et une dose potentiellement mortelle est incroyablement petite. Même lorsqu’elle est prise comme recommandé, l’utilisation d’acétaminophène peut avoir des effets secondaires majeurs. 

dangers du tylenol

Toxicité hépatique

Plus de la moitié de tous les cas d’insuffisance hépatique aiguë aux États-Unis sont dus à une surdose d’acétaminophène (2 ). Il a été rapporté que la prise de plusieurs jours, à peine 25% au-dessus de la dose maximale, ou seulement deux comprimés supplémentaires par jour, causait des dommages au foie. Ce surdosage échelonné peut être plus dangereux qu’un seul surdosage important.

Pour les adultes comme pour les enfants, la dose maximale d’acétaminophène à prendre en une fois est de 15 mg par kg de poids corporel. Toutefois, pour les enfants, si 10 mg par kg font effet, il vaut mieux ne pas forcer la note.

La toxicité de l’acétaminophène est augmentée lorsque:

  • elle est associée à des stupéfiants comme la codéine ou l’hydrocodone.
  • plus que la dose prescrite a été prise sur une période de 24 heures.
  • plus d’un produit contenant de l’acétaminophène est pris en même temps.
  • l’alcool est consommé pendant la prise d’acétaminophène.

Quels sont les symptômes?

«Les premiers signes d’une intoxication à l’acétaminophène sont des nausées, des vomissements et de la sudation, auxquels succède une période asymptomatique. De plus, dans les 24 à 36 heures suivant l’ingestion, une douleur au foie apparaît marquant le début de l’hépatite toxique», explique le Dr Blais.

Alternatives au tylenol 

alternatives du tylenol

Pour le soulagement aigu, il existe des analgésiques alternatifs qui sont beaucoup moins toxiques et, dans de nombreux cas, tout aussi efficaces que l’acétaminophène. En voici quelques-uns:

Curcumine: un puissant anti-inflammatoire, la curcumine est l’un des composés naturels du curcuma. Il est recommandée 1500 mg jusqu’à trois fois par jour de la forme Meriva-SR, qui est beaucoup plus biodisponible que les autres formes de curcumine. (Remarque: la curcumine est contre-indiquée si vous prenez des anticoagulants.)

Magnésium: trois des raisons les plus courantes de prendre de l’acétaminophène en vente libre sont les maux de tête, les douleurs musculaires et les crampes menstruelles. Pour de nombreuses personnes, le magnésium peut soulager considérablement ces symptômes, souvent équivalents ou supérieurs au Tylenol. Il est recommander 400 à 600 mg de glycinate de magnésium.

Boswellia: un autre anti-inflammatoire, la résine de l’arbre Boswellia est utilisée en médecine depuis des siècles. Il fonctionne via un mécanisme différent de la curcumine, ils sont donc complémentaires lorsqu’ils sont pris ensemble. Il est recommander 100 mg jusqu’à trois fois par jour.

Huile de clou de girofle: fonctionne comme un charme pour les maux de dents. Mélangez quelques gouttes d’huile de clou de girofle de qualité thérapeutique avec une cuillerée d’huile de noix de coco et passez-la autour de la bouche.

Huile de CBD: également connue sous le nom de cannabidiol, c’est l’huile non psychoactive de la plante de cannabis qui a des propriétés analgésiques et anti-inflammatoires. Il ne produit pas le «high» que le THC produit. https://ojaienergetics.com/

Acupuncture: peut être très efficace pour moduler la douleur locale et systémique et réduire l’inflammation.

Les Interventions corps-esprit:  le yoga et la méditation peuvent tous soulager la douleur à court terme.

https://www.inspq.qc.ca/toxicologie-clinique/acetaminophene-premiere-cause-d-intoxication-au-quebec

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15239078/

Laissez-nous un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Aucun commentaire.

Entrer votre adresse e-mail pour recevoir les notifications de nouveaux articles.

Previous
Préparation à l’externat en situation de pandémie Covid
les dangers du tylenol